[Jean LALANNE (1748 ou 1749-1794) tailleur,...

Lot 67
Aller au lot
300 - 400 €

[Jean LALANNE (1748 ou 1749-1794) tailleur,...

[Jean LALANNE (1748 ou 1749-1794) tailleur, condamné à mort pour complicité contre-révolutionnaire].
Pièce manuscrite, et note manuscrite d'envoi, [vers 1825]; 2 pages et demie in-fol. et 2 pages in-4, montées sur onglets en un vol. in-fol., reliure demi-veau brun, dos titré.
Dossier sur une victime de sa fidélité à Louis XVI.
Extrait des minutes du greffe du Tribunal révolutionnaire, du jugement condamnant à mort Jean LALANNE, tailleur, royaliste et agent de la “conspiration ourdie par le Tyran et sa famille contre la sureté du peuple”, qui avait éclaté dans la journée du 10 Août; à l'époque du 20 juin 1792, “Lalanne, ci-devant officier de la compagnie de grenadiers de la section du Contrat social, avait manifesté [...] le caractère d'un bas valet du Tyran, notamment en se flattant, en présence de plusieurs citoyens, de ce que Capet lui avait pris la main et la portant sur son coeur, lui avait dit: Sentez, mon ami, s'il palpite?”, etc.
Une note (annotée en tête par A. de Beauchesne) résume la sentence et recommande que Son Excellence demande une pension royale pour la veuve, qui “ne vit que de pain et de larmes”... On l'annoncerait en chaire, le 21 janvier, après la lecture du testament de Louis XVI, pour “offrir à Charles X toujours occupé de fermer les plaies de la Révolution, l'occasion d'en cicatriser encore une”...
Ancienne collection du vicomte Alcide de BEAUCHESNE (16 novembre 2015, n° 79).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue