16 Cartes sous emboîtage en carton, avec...

Lot 392
Aller au lot
500 - 1 000 €
Résultat : 1 100 €

16 Cartes sous emboîtage en carton, avec...

16 Cartes sous emboîtage en carton, avec un cartouche en maroquin rouge doré aux fers, marqué: "GÉNÉRAL BARBOU". "Levé et dessiné par J. H. Weifs aux frais de J. R. Meyer à Aarau dans les années 1786 à 1802. Gravée par Guérin Eichler et Scheurmann. Avec supplément la frontière du Tirol, devenue intéressante par les campagnes de 1799 & 1801". Emboîtage 18 x 18 cm, hauteur 21,5 cm, cartes 79 x 58 cm. - Carte manuscrite montée sur soie verte. "Carte topographique de la grande route de Bern à Zürich, et Zurzach ec. pour l'usage du général Divisionaire BARBOU commandant supérieur de la 27e division militaire. Turin le 21 brumaire an 11e" (21 novembre 1812). Présentée dans un emboîtage en carton. 44,5 x 66 cm. - "Carte de la Suisse où l'on a marqué les routes suivies par Mr WIL. COXE, dans ses quatre voyages en 1776, 1779, 1785 et 1786". 53 x 78 cm. - "Carte nouvelle de la Suisse avec les routes des voyages faits en 1776, 1779, 1785 et 86 par WILLIAM COXE, A. M. 1796". 53,5 x 78 cm. Époques fin XVIIIe et début XIXe. Très bon état. Cartes d'état-major ayant appartenu au général Barbou d'Escourières, se rapportant à sa carrière militaire, principalement aux campagnes de Belgique et de Hollande, d'Allemagne, de Suisse et du Tyrol. Toutes les cartes sont montées sur toile, sauf indication contraire, la plus grande partie est d'époque seconde moitié du XVIIIe et Premier-Empire, en langues française, flamande, allemande ou latine, certaines avec vignette et un grand nombre aquarellées. BARBOU D'ESCOURIÈRE Gabriel, général né à Abbeville le 23 novembre 1761 + à Paris le 6 décembre 1827; il commença sa carrière militaire comme volontaire au régiment d'Artois (devenu, en 1791, 48e d'infanterie); sous-lieutenant, en 1782; il s'embarqua pour la Jamaïque puis revint en France à la signature de la paix; lieutenant, en 1788; s'embarqua pour Saint-Domingue, en 1791; il revint en 1792; servit à l'armée du Nord, en 1793; adjoint aux adjudants-généraux de l'armée des Ardennes; servit à la défense de Maubeuge; adjudant-général chef de bataillon, en octobre 1793; servit à l'attaque du Cateau, 7 avril 1794; adjudant-général chef de brigade employé à l'armée du Nord, en avril 1794; servit à Fleurus; chef d'état-major de Schérer au siège du Quesnoy; nommé provisoirement général de brigade, en septembre 1794; confirmé général de brigade, le 13 juin 1795; servit à l'attaque de Weissenthurm, au blocus de Cassel, à la prise de Kreutznach, de Kirchberg et aux divers passages du Rhin; employé à la 2e division de l'armée de Sambre et Meuse, en février 1797; commandant le corps devant Kastel, le 20 mai; chef d'état-major de l'armée du Nord et employé dans la République batave, en octobre; réprima les troubles du Brabant; employé à l'armée de Batavie, en septembre 1798; en Hollande, en août 1799; commanda la cavalerie à Bergen, le 1er octobre; nommé provisoirement général de division par BRUNE, le 18 octobre 1799, et confirmé par le Directoire, le 19; commandant par intérim l'armée de Batavie en l'absence d'Augereau, du 29 août au 6 septembre 1800; employé à l'armée gallo-batave; commanda indépendamment les troupes françaises de l'armée gallo-batave qu'il ramena de Franconie à La Haye, du 31 mars au 28 avril 1801; à l'armée de Batavie, du 29 avril au 22 octobre 1801; se retira dans ses foyers, le 14 octobre 1801; commandant la 27e division militaire à Turin, en mars 1802; remplaça NEY en Helvétie, en octobre; commandant la 2e division du camp d'Utrecht, 27 octobre 1803; à l'armée de Hanovre, le 1er février 1804; commandant supérieur des troupes françaises en Hanovre, 2 septembre 1805, y resta jusqu'à la paix; il fut désigné pour la Dalmatie où il devait prendre le commandement des bouches de Cattaro, 1er juin 1806, mais ne s'y rendit pas pour cause de maladie; commandant la 11e division militaire à Bordeaux, août 1806, et la 1ère division du 2e corps d'observation de la Gironde, sous DUPONT, 3 novembre 1807; prit part au combat du pont d'Alcolea, 7 juin 1808, puis à la prise de Cordoue; fait prisonnier à Baylen, 22 juillet 1808; embarqué à Cadix sur le Saint-Georges, 5 septembre; arriva à Toulon, le 21 septembre; commandant la 5e division de l'armée d'Italie, sous le Prince Eugène de BEAUHARNAIS, octobre 1808; servit à Sacile et à Venise, en avril 1809; y résista victorieusement à l'Archiduc Jean; fut ensuite envoyé contre les révoltés du Tyrol; commandant la 5e division militaire du Royaume d'Italie à Ancône, 1810/1814; la 2e division laissée en Italie, 24 mars 1812; fut assiégé par MURAT dans Ancône et bombardé dans la citadelle; capitula, le 18 février 1814; rentra en France, en mai 1814. Chevalier de Saint- Louis, le 8 juillet 1814; grand officier de la Légion d'honneur, le 23 août 1814; commandant la 13e division militaire, le 21 juillet 1815; admis à la retraite à compter du 4 septembre 1815, 8 février 1816. Le nom du général BARBOU est inscrit au côté Nord de l'Arc de Triomphe de l'Etoile
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue