FRANÇOIS Ier (1494-1547)

Lot 25
Aller au lot
4 000 - 5 000 €
Résultat : 7 500 €

FRANÇOIS Ier (1494-1547)

4 L.S. «Francoys», octobre-novembre [1517], au Vice-Chancelier de Milan Jean de Selve; contresignées par Florimond Robertet, Robert Gedoyn (3) et Nicolas de Neufville (4); 2 pages (la 1ère) et 1 page in-fol. chaque, adresses (sceau sous papier à la 2e, petite fente à la 3e). Argentan 5 octobre. Il n'est pas besoin de toucher au château de Pouzain, «car les Genevoys ont fait de mesmes pour les chasteaux de Ubade et Gavy quilz tiennent, et nont voulu obeyr aux arrestz de mon grand conseil. Le meilleur sera de executer le tout ensemble a temps et heure propres pour ce faire». Quant à Paul de Laude [Lodi], «attendu mesmement quil ne ma voulu fere le serment, vous lui pourrez dire que dernierement le chancellier du Roy catholicque et Frelingues tresorier de lempereur furent par devers moy ambassadeurs desdits Sgrs, et entre autres choses capitulerent avec mes commis et deputez quant aux serviteurs et secretaires de lempereur qui sont du duchié de Milan pour les remettre en leurs biens, a laquelle capitulation le remettrez. Et touchant Mosanctat mon subget que la Seigneurie de Venise demande leur estre renvoyé pour quelques crimes quilz pretendent par luy avoir esté commis a leur destroict et jurisdiction [...] vous avez tresbien fait de ne le rendre point, mais si la seigneurye a quelques charges et informations contre luy fectes les voir et pugnir le malfaiteur selon lexigence du cas»... Argentan 8 octobre. Au sujet de la fille du maréchal de Trivulce, la «contesse de la Concorde» [Concordia], qui serait disposée à «me bailler ladite Concorde en luy baillant contreschange en ma duchesse de Millan. A ceste cause et que ladite Concorde pour estre situee au lieu ou elle est me seroit bien seante et apropoz», il charge Trivulce et Selve d'établir la valeur de Concordia et de voir avec la comtesse les termes du contréchange... Argentan 9 octobre, au sujet des cinquante mille écus «quil fault recouvrer en ma duché de Millan pour fournir au paiement de ce que je doy fournir aux Ligues au terme de noel»... La Ferté-Bernard 12 novembre. Au sujet du procès entre sa tante la duchesse de Nemours et le chevalier de Mesly [Meli] pour «le marquisat de Soraigne» [Soragna], qu'il convoque devant lui pour «en faire la pacification»..
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue