COLETTE (1873-1954).

Lot 122
Aller au lot
300 - 400 EUR

COLETTE (1873-1954).

L. A. S., Hôtel « Château d’Alizay » (Eure) [à Lucie DELARUEMARDRUS]; 2 pages in-4°.
«À quoi penserais-je, à qui penserais-je dans ce pays, sinon à toi ? A Paris, je n’ai même pas répondu au précieux
cadeau que tu m’as fait ? A Paris je ne vaux rien. Ici, nous sommes venus parce que GOUDEKET avait à travailler
pour Paris-Soir, et qu’il me fallait finir une nouvelle longue, horreur ! Tes vers, verts, libres (les derniers) sont
faits pour toi, non contents d’être faits par toi. Un mot “séant” ne remplace pas un mot gras. Donc, employons le
mot gras, qui est souvent beau, et qui est au rythme, parfois, comme une goutte d’huile sur un engrenage»… Elle
admire avec effusion la Normandie de ces dix jours : «Que c’est beau, une verdure si profonde. Deux, trois, quatre
châteaux à la file sont blancs, rouges, carrés et emmerdants, mais vient un cinquième qui n’est que folie, conception
de Robida. Tu vois, je fais mon apprentissage. Mais je n’ai pas vu grand’chose, le nez sur ce papier bleu»…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue