Edgard DEGAS (Parisie 1834 - Paris 1917)

Lot 185
Aller au lot
80 000 - 120 000 EUR
Résultat : 78 000 EUR

Edgard DEGAS (Parisie 1834 - Paris 1917)

La fille de Jephté Crayon noir. Porte en bas à droite le cachet de l'atelier (Lugt n° 657 - 658) 18,5 x 26 cm Provenance : Vente Degas, 4ème vente, 2 - 4 juillet 1919, n° 118a, reproduit p. 112 ; Collection privée, Paris ; Collection Michel N. Benisovich (1891 - 1963), New York ; Chez Wildenstein, New York et Londres ; Collection privée. Notre dessin, exécuté vers 1859 - 1860, est une étude préparatoire pour le tableau La fille de Jephté, vaste toile jamais achevée et conservée aujourd'hui au Smith College Museum of Art de Northampton (voir P. A. Lemoisne, Degas et son oeuvre, Paris, 1946, vol. II, n° 94). Degas commença sans doute ce projet dans les derniers mois du séjour qu'il fit en Italie entre 1856 et 1860. De fait, on remarque dans les nombreuses études de figures qu'il exécuta, l'influence des Maîtres de la Renaissance tels Mantegna, Gozzoli, mais également de Delacroix. Degas s'inspira dans cet ambitieux projet d'un sujet de l'Ancien Testament (Le Livre des Juges, chap XI, verset 30 à 40), très populaire auprès des écrivains et peintres de la première moitié du XIXème siècle. Jephté avait fait la promesse de sacrifier la première personne qu'il rencontrerait s'il sortait victorieux de la bataille qui l'opposait aux Ammonites. La bataille remportée, il dut immoler sa propre fille.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue