Pieter van BOUCLE (? 1610 - Paris 1673)

Lot 14
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Résultat : 7 000 EUR

Pieter van BOUCLE (? 1610 - Paris 1673)


Coupe de fruits, gibier et artichauts sur un entablement avec deux chiens
Toile. Restaurations et manques. Sans cadre 113,5 x 165,5 cm
et le détail page 24
Provenance: Vente anonyme, Lille, Mercier, 1 décembre 2006, n° 203, reproduit en couleur (van Boucle).
Pieter van Boucle, «le flamand parisianisé» selon l'expression de Jacques Foucart, est l'élève de Frans Snyders à Anvers. Son oeuvre vient démontrer avec force les interpénétrations des écoles flamandes et françaises dans le Paris du XVIIème siècle.
Sa famille s'installe à Paris en 1623. Ils rejoignent la communauté flamande au faubourg de saint Germain des Prés. Dans ce milieu flamand très présent à Paris au début du XVIIème siècle, Pieter van Boucle se spécialise dans la nature morte. Celui qui est perçu comme un des plus habiles peintres de natures mortes, travaille «aux animaux» dans l'atelier de Simon Vouet.
Nous retrouvons dans notre tableau des motifs qui confirment bien l'origine flamande de notre peintre: les deux chiens vivants et alertes face au lièvre mort, le chat caché dans les légumes, les fruits traités dans une matière luisante et claire, l'opulence des légumes, la franchise de l'éclairage sont tout à fait dans la tradition superbe et décorative de Snyders, collaborateur de Rubens et d'Adriaen van Utrecht.
Simplement, le schéma de composition de notre tableau est propre aux natures mortes de van Boucle. Dans d'autres de ses tableaux, nous retrouvons la grande pièce d'orfèvrerie gaudronnée avec une bordure en oves, une coupe de fruits en suspens et les chiens passant seulement leur tête dans le tableau. Les légumes et le gibier disposés sur une table avec une nappe retroussée et sur le devant de laquelle pointe la tête du lièvre, le fond ouvert sur un paysage par un lourd drapé noué sur le côté organisent le tableau. La composition, faite en plusieurs registres, est «d'une grande clarté architectonique». Chaque fruits et légume est identifié et individualisé. Ce schéma de composition témoigne de l'ambiance française des années 1650.
Ce maniement du clair-obscur et ce sens de la réalité plastique des objets, répétés dans ses compositions, se retrouvent dans Nature morte au gibier, hure, lièvre et chien (Toile, 101 x 130 cm, datée 1646 et passée en vente à Stockholm le 19 avril 1950, n° 87, reproduit) et Nature morte avec un lièvre, un plateau de fruits et un chien (Toile, 91,5 x 101 cm, dans une collection particulière) avec toujours cette même «grasse fermeté pleine de saveur qui donnent à Van Boucle toute son originalité et son indépendance», selon Jacques Foucart.
Une version très proche de notre tableau (Toile, 102 x 129 cm), avec des perroquets, est passée en vente, attribuée à Frans Snyders (voir vente anonyme, Bruxelles, Palais des Beaux-Arts, 5 juin 1957, n° 178, reproduit).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue