FRANÇOIS Ier (1494-1547)

Lot 127
Aller au lot
8 000 - 10 000 €
Résultat : 13 000 €

FRANÇOIS Ier (1494-1547)

11 L.S. «Francoys», janvier-octobre [1527], au Premier Président Jean de Selve; contresignées par Florimond Robertet; 1 page in-4 ou in-fol. chaque, adresses. Saint-Germain-en-Laye 6 janvier. Il insiste sur l'importance de l'affaire de Bretagne «sur le faict de mes finances», et demande qu'elle soit vidée et expédiée rapidement. Bois de Vincennes 12 mai. Il a déjà dit son vouloir que «maistre Pierre Lizet mon conseiller et advocat joist de la licence que luy ay octroyee de consulter pour les parties privees es causes ou je nay aucun interest»... Paris 18 juin. Au sujet du refus du Parlement de recevoir en l'office de bailli de Sens le chevalier François Le Clerc, sieur de La Forest... Saint-Denis 27 juin. «Le Roy de Navarre mon frere, et ma seur [Marguerite], me ont remonstré quilz ont ung proces de grande importance pendant en la court de parlement a Bordeaulx, pour raison de la seigneurie de Montcuq», pour lequel «linterrogation et depposition du Sr de Semblancay» est nécessaire... Amiens 16 août. «Jay promis et accordé a monsr de Lautrec incontinent que le fait de Sainct Blancay [Semblançay] seroit vuydé faire despecher laffaire des generaulx touchant les bancques»...Amiens 20 août. Il lui envoie le S. de Bonnes son «maistre dhostel ordinaire, pour aucuns mes affaires que par luy vous entendrez, aussi pour faire le serment de loffice de gouverneur et bailly de Touraine»... [Le 18 avait été signé le traité avec l'Angleterre.] Coucy 31 août. Il prie d'entériner et expédier les lettres d'abolition et rémission qu'il a accordées au S. de Saint- Vallier. Coucy 1er septembre. «Jenvoye pardela Pommeraye que vous congnoissez pour les causes que je luy ay donné charge vous dyre»... Compiègne 6 septembre. Il veut que Pierre Perdrier soit reçu en l'office de greffier de la ville de Paris. Compiègne 26 septembre. Il veut que le prévôt des marchands, les échevins et conseillers de Paris mettent fin à la provision de clerc greffier de Pierre Perdrier, sieur de Bobigny, et que ses lettres patentes soient exécutées. La Ferté-Milon 3 octobre. Il envoie un huissier de sa chambre pour dire son vouloir «pour le faict du greffe de ma ville de Paris»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue