FRANÇOIS Ier (1494-1547)

Lot 43
Aller au lot
7 000 - 8 000 €
Résultat : 11 000 €

FRANÇOIS Ier (1494-1547)

7 L.S. «Francoys», janvier-février [1521], au Premier Président Jean de Selve; contresignées par Florimond Robertet (la 1ère par Florimond Dorne); 1 page in-4 ou in-fol. chaque, adresses (lég. mouill. et taches à la 2e et la 3e). Montfrault (près Chambord) 1er janvier. Il demande au Parlement l'expédition du procès «que le Sr de Mirepoix [Jean de Lévis] mon conseiller et chambellan et mareschal de la foy y a contre le Sgr d'Arques en matiere de proposition d'erreur»... Romorantin 19 janvier. «Jay entendu que le Sr de Vesins a cydevant obtenu lettres de remission a lentrée de la Royne ma femme [Claude de France] en la ville de Nantes, et pource que ledit de Vesins se treuve chargé du cryme de faulse monnoye, dont jamaiz nay sceu ne entendu avoir donné aucun pardon, ne veulx encores», il commande que justice et réparation soit faite, nonobstant cette rémission. Romorantin 19 janvier. «Pour subvenir a aucunes affaires qui importoient a moy et a mon Royaulme, jay cidevant prins de madame la grant maistresse de Boisy [Hélène de Hangest, veuve d'Artus Gouffier de Boisy] et du Sgr de Boisy son filz [Claude Gouffier de Boisy], quelques somme de deniers et vaisselle dor, dont leur ay fait expedier et bailler lettres patentes de recompense», dont il demande la vérification et l'entérinement par le Parlement. Romorantin 26 janvier. «Jay esté adverty que en haynne de ce que Martin Subleau premier huissier de mon grant conseil a presenté a vous et autres gens de ma court de Parlement les lettres devocation que jay commandees et octroyees de certains proces pendans [...] touchant les usages pretenduz par grant nombre de personnes et tout par ung seul tiltre en la forest de Marchesnoyr, vous et autres gens de madite court lavez faict arrester prisonnier». Le Roi, très mécontent, demande sa libération immédiate. Romorantin 29 janvier. Il demande l'expédition du procès de Jehan de Renty, seigneur d'Embry, «en matiere de proposition derreur alencontre de Baudren de Calonne et Jehan de Calonne»... Romorantin 4 février. Il a déjà écrit «aux gens de ma court de Parlement, touchant le proces que mon cousin le cardinal de Medicis [Jules de Medicis, le futur Clément VII] a en madite court, pour raison de levesché de Lavaur», qui est prêt à être jugé et pour lequel il est «de jour a autre pressé de la part de nostre Sainct père le pape» [Léon X], et demande qu'il soit rapidement jugé. Romorantin 10 février. Il demande que les Présidents de Selve et Barme, avec le conseiller Jehan Chevrier, soient les arbitres dans le procès pendant «entre larcevesque de Sens mon conseiller [Étienne Poncher] et le Sgr de Cas pour raison de repparacions de maisons de larcevesché de Sens», pour vider ce procès entre deux personnages qu'il emploie souvent à son service..
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue