Béla Adalbert CZÓBEL (1883-1976)

Lot 47
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
Béla Adalbert CZÓBEL (1883-1976)
* Jeune fille lisant, 1964 Huile sur toile, signée en haut à droite. 73 x 60 cm Expositions : : - Béla Czóbel Peintre Hongrois (1883 - 1976), MAGYart, salle d' Expositions : du Vieux Colombier, 11 septembre - 13 octobre 2001, décrit et reproduit sous le N°35 du catalogue. ÉCOLE DE PARIS ENSEMBLE D'OEUVRES PROVENANT DE L'ANCIENNE COLLECTION MICHEL KELLERMANN (lots 47 à 91) Béla Czóbel est né le 4 septembre 1883 à Budapest et décédé le 30 janvier 1976 dans la même ville, est un peintre hongrois, considéré comme un des représentants de l'Avant-garde et de l'École de Paris. Le père de Béla Czóbel, marchand de grains originaire de Bellus, petite ville à la frontière moravienne, s'installe à Budapest peu de temps avant la naissance de son fils. Le grand-père, peintre décorateur, oriente Béla Czobel vers une carrière artistique qu'il commence dès 1902 dans la colonie de peintres de Nagybánya en Transylvanie. L'année suivante, Czobel étudie à l'Académie des beaux-arts de Munich, il fait la connaissance de Jules Pascin, Rudolf Levy et Walter Bondy qu'il retrouvera plus tard à Montparnasse. C'est en octobre 1903 que Czóbel va pour la première fois à Paris et fréquente les cours de l'Académie Julian, alors sous la direction de Jean-Paul Laurens. Il obtient un premier prix d'étude de nu au concours de cette académie. Czóbel fait la connaissance d'Henri Matisse, prend part au mouvement Fauve et expose, aux côtés de Derain, Vlaminck, Braque et Matisse dans la salle que le Salon d'automne consacre au Fauvisme en 1905. Il prend part aussi au Salon des indépendants (1905-1919) et expose en Hollande (1914-1918), à Berlin (1919- 1925), Paris (1926-1929) et New York (1927). A Paris il fait la connaissance des peintres compatriotes dont Ödön Márffy et Róbert Berény d'autres, avec qui il fondera en 1909, le premier groupe avant-garde hongrois nommé des «Huit». Entre 1919 et 1925, Czóbel vit à Berlin et découvre l'expressionnisme allemand, avant de rejoindre la France en 1925. En 1940 il retourne en Hongrie et s'établit à Szentendre. (Sources : Internet, Wikipedia) Nous ne connaissons pas la date de la rencontre entre l'artiste et la famille Kellermann, cela remonte certainement à ses séjours parisiens. Ce qui est certain c'est qu'en 1926 Czóbel peint un tableau du fils de l'antiquaire Dezso Kellermann qu'il appelle Mon ami Michel, qui n'est autre que Michel Kellermann enfant. Michel Kellermann est resté un fidèle ami de Czóbel jusqu'au décès du peintre et, il fit don après la mort de son ami, de cent quarante dessins au musée Czóbel de Szentendre.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue