Service en porcelaine de Sèvres du XIXe... - Lot 306 - Thierry de Maigret

Lot 306
Aller au lot
Estimation :
20000 - 25000 EUR
Service en porcelaine de Sèvres du XIXe... - Lot 306 - Thierry de Maigret

Service en porcelaine de Sèvres du XIXe siècle.


Marques en bleu aux deux C entrelacés avec fleur de lys et Sevres 26 ou 27 pour 1826 et 1827, diverses marques en creux et de décorateurs en particulier pour Sisson, fils.


À décor polychrome au centre d'un large bouquet de fleurs botaniques dans un médaillon or, la chute et l'aile d'une frise de fleurs stylisées or et de treillage avec feuilles et fleurs de pavot intercalées se détachant sur un fond agate, filets or sur le bord et au revers, comprenant:


- Quatre «corbeilles jattes» ajourées, à décor blanc et or (une coupe avec fêlure et retouche à l'or, deux autres avec très petits éclats au piédouche)


- Deux «pots à sucre grec» à plateau adhérent et leurs couvercles (un avec éclats au fût central)


- HUIT «compotiers coupe à gorge» (un avec section du bord restaurée, un autre avec petits éclats)


- Soixante assiettes; (Petits éclats et petites usures).


D coupe-assiette-corbeille: 21-23,6-25,2 cm-L sucrier: 22,2 cm


Provenance:


Cadeau du Roi Charles X au comte de Caraman en février 1828, remis sur ordre de Monsieur le vicomte de La Rochefoucauld, aide de Camp du Roi, Chargé du Département des beaux Arts de la Maison du Roi (les documents originaux seront remis à l'acquéreur du lot).


Par descendance jusqu'aux propriétaires actuels.


Exposition:


Présenté dans le cadre de l'Exposition des produits des Manufactures Royales, au Palais du Louvre, du 27 décembre 1827 au 5 janvier 1828, sous le numéro M et sous le nom «Service ogives à bouquets de fleurs» (Inv. U7 L3 D1).


Le comte Georges de Caraman (1790-1860) était à l'époque ministre de France en Saxe, comme mentionné sur le document officiel de la manufacture royale de Sèvres en date de février 1828. Issu d'une famille originaire du Languedoc (Béziers), qui se divise à la fin du XVIIIe en deux branches, une française et une belge, il est le second d'une fratrie de quatre enfants, dont la mère était née


Joséphine de Mérode. Il épouse en 1822 Claire Duval de Grenonville, dont il aura deux filles.


Les expositions des produits des Manufactures Royales:


Ces expositions qui ont débuté dès l'extrême fin du XVIIIe siècle (1798), avaient pour but de présenter le meilleur des productions françaises, et étaient souvent associées à des événements officiels liés au régime en place. Alexandre


Brongniart, directeur de la manufacture de Sèvres au cours du XIXe siècle, demande à ce que soient présentées «les plus belles pièces terminées» (MNS, Archives, T2 L1 D5, lettre de Brongniart au préfet de Seine et Oise, 6 mars 1806).


La présentation des productions de Sèvres étant, non sans mal, la plupart du temps présentées dans un espace leur étant uniquement dédié, et donc séparée des autres manufactures de porcelaine, pour s'assurer de la plus grande solennité possible (MNS, Archives, U16 L1 D3, Exposition des produits de l'industrie de 1827, le numéro de l'Établissement industriel du 17 août 1827 détaille les pièces présentées par la manufacture de Sèvres).


Ce service, finalement offert au comte de Caraman, est décrit dans le «Registre des pièces entrées au magasin de ventes» de la manufacture de Sèvres en 1827 comme «fond agathe/Bouquet de fleurs fris ogive/imprimée» (Inv. Pb6 L-II-D3). Il a été présenté dans l'exposition des produits des Manufactures Royales, au Palais du


Louvre, et figure sur le plan de la salle du Louvre sous la référence «M».


La plupart des bouquets de fleurs de ce service ont été peints par Pierre-Antoine Sisson (ou Sinson), fils. Cet artiste était actif à la manufacture de 1818 à 1844 comme peintre de fleurs.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue