PATEK PHILIPPE n° 97781 / 223613

Lot 1
Aller au lot
40 000 - 60 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

PATEK PHILIPPE n° 97781 / 223613


Montre en or 18k (750) avec répétions des minutes, quantième perpétuel et phases de la lune. Sonnerie à la demande pour les heures, les quarts et les minutes, remontage et mise à l'heure au pendant. Boîtier «bassine» sur charnière avec l'intérieur du fond numéroté et siglé des initiales PP Co. ainsi que la croix de calatrava, la cuvette en or signée et numérotée portant l'inscription No. 97781 Patek Philippe & Cie
Genève 1890-1901. Cadran en émail blanc avec chiffres romains, minuterie chemin de fer, trois cadrans auxiliaires pour l'indication des mois, jours de la semaine et quantième en rouge, petite trotteuse avec chiffres arabes et minuterie chemin de fer, ouverture pour l'indication de phases et âges de la lune, minuterie sur le pourtour du cadran. Mouvement mécanique avec remontoir au pendant, décoration
Côtes de Genève, échappement à ancre, balancier spiral bimétallique, réglage micrométrique, répétition minutes à deux marteaux sur timbre, déclenchement du mécanisme de la sonnerie à la demande sur la carrure. Fonctionnement non garanti.
Présente sur le fond un crest surmontant la devise Aide toi, Dieu t'aidera.
D : 55 mm
Poids brut : 153,9 g
Accompagnée d'un extrait des registres de la maison Patek Philippe confirmant la date de fabrication en 1897, vendue le 2 novembre 1900.
Ce bel exemple de montre à double complications de la manufacture genevoise Patek Philippe est à rapprocher des fabrications de la fin du
XIXe siècle qui sont parmi les plus recherchées de nos jours dans cette configuration avec une boite massive en or.
Notre exemple dans la construction du mouvement et du boîtier est similaire à quelques exemples conservés au Patek Philippe Museum de Genève ; notamment il se distingue par l'apposition sur le cadran de la même numérotation que celle utilisée sur le mouvement, un critère de qualité. Le dessin de la bélière est atypique et l'on retrouve sur le cadran toutes les indications classiques de l'époque pour le quantième perpétuel avec une grande lisibilité des informations sur le cadran, ce qui est caractéristique de la production des montres à complications
Patek Philippe à la fin du XIXe siècle.
Vers la fin des années 1880, Patek Philippe augmenta sa production de mouvements très compliqués pour répondre à une nouvelle demande de la part d'une nouvelle clientèle fortunée à la recherche de l'excellence dans l'art horloger, notre exemple en est le parfait témoignage.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue