Laure, duchesse d'ABRANTÈS.

Lot 4
Aller au lot
200 - 300 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Laure, duchesse d'ABRANTÈS.

3 L. A. S. et 1 L. A., 9 pages et quart in-8°, la plupart avec adresse.
• Mercredi 30 décembre [1835 ?], à une dame [Élise Rondonneau ?]. Elle n'a pas souhaité que Mme Waldor fasse croire à une plainte de sa part et souhaite seulement réaliser son projet pour le jour de l'An: «L'auteur des paroles était le marquis de Custine mon ami le plus intime, et un homme très supérieur. Je désirais lui faire cette surprise et j'avoue qu'il y aurait pour moi un grand bonheur si demain jeudi, veille du jour de l'An je pouvais lui faire entendre cette romance par Monsieur
Rondonneau»... • Paris, 24 mai, à Émile de Girardin, lui rappelant la journée passée ensemble à Satory, chez
M. Bonnecarère, et recommandant Mme Aubert... • [Lundi], à Mélanie Waldor. Elle la remercie, car elle n'aurait pas pu jouer la comédie avec Delrieu, qui lui a «fait faire des frais inouis de décorations et de costumes». Ils jouent le lendemain, les billets sont partis. «I l faut que M. de Limerack veuille bien se donner la peine de passer chez Babin. Le costume que Delrieu avait fait faire pour Fleur d'amour lui ira à ravir»... • Au colonel Bory de Saint-Vincent. «Il faut que je vous conduise un soir dans un intérieur où j'ai passé hier trois heures de paradis. C'est chez mon ancien ami Nadermann - au milieu de Le Sueur,
Cherubini, Abnek, Alexis Dupont, Desormeaux, Rigel, Adam - tout ce que le Conservatoire a de meilleur en chant»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue