Beau fusil de chasse à silex de la Manufacture...

Lot 215
Aller au lot
25 000 - 30 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Beau fusil de chasse à silex de la Manufacture...

Beau fusil de chasse à silex de la Manufacture de Versailles : Double canon en table à pans, pans multiples, puis rond, entièrement bleui, gravé et doré sur le premier tiers de fleurs, de trophées d’armes, d’urnes, de motifs géométriques, signé, sur la bande : “Boutet Directeur Artiste Manuf. à Versailles” et poinçonné aux tonnerres de la barrette : “BOUTET” répétée deux fois, “L C” dans un rectangle et “N B” ; bouches ornées de motifs dorés, calibre 15 mm. Queue de culasse formant hausse de visée, gravée d’une toile d’araignée, de fleurs et de feuillages. Platines à corps plats, polies glace, ciselées à l’arrière de perles et signées, l’une : “Boutet Directeur Artiste” et, l’autre : “Manufacre à Versailles” ; chiens à col de cygne, gravés de feuillages ; bassinets à volute plaqués de platine. Garnitures en laiton piqueté et doré ; pontet orné d’un grand losange ; semelle du talon de crosse quadrillée. Crosse en noyer ronceux, à joue, quadrillée à la poignée et sur le fût, sculptée de perles autour des platines ; elle est agrémentée d’incrustations d’ébène, à l’avant du pontet d’une urne à anses, à l’entrée de baguette d’un grand motif décoratif incrusté d’une rosace en buis, au retour de la plaque de couche d’une lyre ornée d’une fleur en buis, sur le pourtour d’une bande de ruban plié et, de chaque côté, d’un fleuron ; la console en ébène sculpté se termine par une hallebarde munie d’un gland. Baguette en fanon à embout de corne terminé par une pastille de fer. Longueur 115 cm. (Petit manque d’ébène à la console ; un chien restauré). Époque Directoire, Consulat. Bon état.

BOUTET Nicolas Noël, né en 1761 † en 1833, célèbre directeur de la manufacture de Versailles, de l’an II à 1818 ; il travailla principalement sur les armes de récompense, les armes d’honneur et les armes de luxe, aussi bien blanches qu’à feu ; celles-ci ont atteint une renommée mondiale, par leur qualité d’exécution et l’originalité de leurs modèles. Il avait à Paris un dépôt de la manufacture, 1236 rue de la Loi (rue de Richelieu) en l’an XI, ensuite, 87 rue de Richelieu en 1807 ; on le retrouve, en tant qu’arquebusier privé, en 1823, 23 rue des Filles Saint-Thomas, où il exerça jusqu’en 1831. Il eut un fils, Pierre Nicolas, né en 1786 † en 1816, ce qui explique quelques fois l’inscription : “BOUTET et fils”. PROVENANCE : vente en l’Hôtel des ventes à Lyon, étude GUILLAUMOT, le 14 mai 1970, n° 2.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue