Léon BLUM (1872-1950)

Lot 368
Aller au lot
250 - 350 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 510 EUR

Léon BLUM (1872-1950)

2 manuscrits autographes signés, La Leçon de la crise et Nos trois tâches, [mai 1947 ?]; 4 et 3 pages in-4 au dos de feuillets à en-tête du
Populaire (marques au crayon bleu de l'imprimeur).
Blum se félicite que le Bureau confédéral et le comité de grève aient accepté les propositions du gouvernement, au lendemain de leur refus initial: «La vie de la France est dégorgée du poids énorme qui pesait sur elle [...]. Une affreuse hantise de discorde civile et de lutte fratricide est conjurée»... La guerre des nerfs se termine doublement bien puisqu'elle s'est traduite par l'échec de «l'agression communiste», et que la reprise du travail ne traduit aucunement une défaite de la classe ouvrière... Reste la question de l'équilibre entre les ressources et les besoins de la Nation... - Le devoir du Parti socialiste est clairement tracé: veiller à ce que les mesures du gouvernement pour maintenir un équilibre entre les données maîtresses de l'économie ne nuisent pas au pouvoir d'achat des salariés, à l'intérieur des «masses ouvrières»; appuyer «le mouvement de libération entrepris par le groupe de Force ouvrière, en l'aidant à détacher l'intelligence des travailleurs - et des travailleurs communistes eux-mêmes - de l'absurde et insupportable tyrannie qui vient une fois de plus de faire sa preuve»; mettre sur pied avec les républicains authentiques une Troisième Force, «un immense
Rassemblement pour la Défense de la République», contre les ennemis de la liberté. Plus que jamais, «le sort de la Démocratie en France dépend du socialisme»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue