Alexandre DUMAS père

Lot 315
Aller au lot
700 - 800 EUR

Alexandre DUMAS père

Manuscrit autographe signé, La Rue de Tolède, [juillet 1862]; 5 pages in-4 sur papier bleu.
Chronique publiée en italien, La Via di Toledo, «à la une» du journal napolitain de Dumas, L'Indipendente, le 22 juillet 1862.
«Il y a quelque chose comme sept ou huit ans que la rue de Tolède - la seule rue de Naples dans laquelle on puisse aller en voiture, et qui n'a pas été bâtie par les Napolitains mais par un vice-roi espagnol, est interrompue à partir del Mercatelllo, par des ruines à moitié tombées [...] C'est tout simplement hideux. La seule promenade de la ville aboutit à des décombres - à des buttes de terres écroulées - et l'on n'arrive au musée aux médiocres bâtiments lui-même, mais précieux pour les choses qu'il renferme qu'en faisant un détour par la Porta Alba, et par le fameux Couvent de Santa Maria di Costantinopoli dont le plus grand miracle a été de donner le choléra à Naples. Enfin aujourd'hui la municipalité se décide à mettre en vente les terrains plus encombrés de moellons, plus bosselés de pierres que les ruines de Babylonne et de Palmire. De ce Sahara sabloneux elle va faire un nouveau quartier»... Il critique les lacunes du projet de la municipalité, qui n'a songé ni à la verdure du paysage urbain, ni à l'hygiène, ni à l'esthétique, mais seulement à faire faire «un joli échiquier coupé par compartimens carrés, dont le roi est le choléra et la reine la fièvre»... Et de comparer Naples défavorablement à Paris, pour l'eau, que l'on ne peut même pas remplacer par du vin local, qui est frelaté... «Que fait-elle donc la municipalité»... La fin de l'article annonce «la suite à demain» (Dumas consacrera encore deux articles à la Via di Toledo les 24 et 25 juillet).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue