Alexandre DUMAS père

Lot 313
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 104EUR

Alexandre DUMAS père

2 L.A.S., [1845-1856], à Victor Hugo; 1 et 3 pages in-8.
Beaux témoignages de l'amitié entre Alexandre Dumas et Victor Hugo.
Saint-Germain Place des Medicis [fin juin 1845]. «Mgr le Price Napoléon vient passer chez moi la journée de Lundi. Il serait heureux de vous voir et moi de vous présenter à lui». Il l'invite à déjeuner ou à dîner: «on vous attendra portes bras et coeurs ouverts»...
[Début avril 1856]. Il annonce à son «bien cher et bien grand ami» le mariage de sa fille Marie, qui désire que Hugo soit «par procuration son témoin - avec Lamartine. Nous nous voyons souvent et jamais nous ne nous voyons sans parler de vous. Au reste vous êtes un des besoins de mon coeur mon cher Victor - et je parle de vous moi votre vieil ami, comme un jeune amant indiscret parle de sa maîtresse. C'est un des beaux et grands mystères de la nature - c'est une des douces miséricordes de Dieu que les hommes qui peuvent séparer les corps n'aient aucune puissance sur les coeurs et sur les âmes. Comme je l'ai dit comme je l'ai écrit comme je le redirai et l'écrirai sans cesse mon bien grand et bien cher - mon corps est à Paris mais mon coeur est à Bruxelles et à Guernesey - où vous avez été - où vous êtes»... Il voudrait que le poète lui fasse une belle copie des vers qu'il lui a fconsacrés [À Alexandre D., Les Contemplations, V, 15], et il rappelle la prière de Marie: «vous lui direz que par l'entremise de Boulanger vous consentez à être son témoin». Il joint quelques autographes pour la vente d'un ami de Mme Hugo. «Nous parlons bien souvent de vous aussi avec Made B. Elle vous aime et vous admire tendrement. Au revoir mon bon Victor. Dieu nous réunisse - soit en France soit en exil soit au Ciel»... En tête, un «r» autographe de Hugo atteste qu'il a répondu.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue