RÉVOLUTION. Journées des 5 et 6 OCTOBRE 1789.... - Lot 40 - Thierry de Maigret

Lot 40
Got to lot
Estimation :
1200 - 1500 EUR
RÉVOLUTION. Journées des 5 et 6 OCTOBRE 1789.... - Lot 40 - Thierry de Maigret
RÉVOLUTION. Journées des 5 et 6 OCTOBRE 1789.
L.S. par 5 députés du baillage de BOURG-EN-BRESSE à l'Assemblée Constituante: Jean-Baptiste BOTTEX (1743-1792), Jean-François BOUVEIRON (1733-1828), Joseph de CARDON DE SANDRANS (1761-1797), Claude-Jean-Baptiste GARRON DE LA BÉVIÈRE (1742-1811) et Antoine-François GAUTHIER DES ORCIÈRES (1752-1838), Versailles 6 octobre 1789; 5 pages in-fol., montées sur onglets et reliées en un volume in-fol. demi-veau brun.
Longue et intéressante lettre relatant les événements des 5 et 6 octobre 1789.
Jeudi dernier [1er octobre], les gardes du corps ont offert un banquet aux officiers du régiment de Flandres infanterie, dans la salle de l'opéra au château de Versailles: “Le Roi et la Reine y parurent, à l'entrée du Roi la musique nombreuse joua l'air: Ô Richard ô mon Roi, l'univers t'abandonne. Il fut porté plusieurs santés, on prétend que celle de la nation fut proposée et rejetté, on débite aussi que la cocarde nationale fut foulée aux pieds”... Les militaires recommençèrent la fête le samedi soir... Pendant ce temps, le ministère dénonçait à l'Assemblée le vide du Trésor royal; on y a longuement débattu du décret sur la contribution; l'abbé MAURY, l'évêque de Langres, DUPORT, le comte de MIRABEAU, PÉTION DE VILLENEUVE y prirent part. Puis avant qu'on n'ait pu s'occuper du décret sur l'approvisionnement de Paris, on apprit l'arrivée [5 octobre] de quelque 1500 femmes armées de piques, venues réclamer du pain; le président de l'Assemblée mena une députation de ces femmes chez le Roi; des accrochages eurent lieu. à une heure du matin, la milice de Paris arriva, forte d'environ 25.000 hommes: “elle avait forcé Mr de LA FAYETTE à se mettre à la tete, il luy a fallu un temps asséz long pour se ranger en face du château et y placer une artillerie considérable, les gardes du corps voyant un appareil trop formidable pour qu'ils pussent luy résister se sont retirés derrière le château, la troupe parisienne est parvenüe à s'y introd
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue