Paire de grandes plaques en scagliola imitant...

Lot 215
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR

Paire de grandes plaques en scagliola imitant...

Paire de grandes plaques en scagliola imitant des gravures sur papier; elles représentent des architectures en bord de rivière animées de pêcheurs, bateliers ou paysans. L'une signée Petrus Seyter et datée
XVIIIème siècle (restauration à un angle)
Dans des cadres en bois mouluré de la même époque
Dimensions totales: H: 51 - L: 66,5 cm
A l'instar du vernis Martin français destiné à concurrencer les laques de l'Orient, la scagliola devait rivaliser avec les coûteuses incrustations de marbres développées depuis le XVIème siècle dans l'Opificio delle pietre dure à Florence. La technique fut mise au point au début du XVIIème siècle, il s'agissait d'une substance composite à base de sélénite, de colle et de pigments naturels, qui, travaillée et polie, imitait les marbres et les pierres dures. Certains artistes se spécialisèrent dans la réalisation de tableaux en trompe-l'oeil simulant des dessins à la sanguine ou à la plume, souvent dans des entourages réalisés à l'imitation des marbres. C'est particulièrement le cas des membres de la famille Seyter ou Seytter, artisans actifs à Rome et à Turin à partir de la fin du XVIIème siècle. Cette dynastie fut fondée par Daniele Seyter, né à Vienne en 1649 et mort à Turin en 1705, mieux connu sous le nom de Daniele Fiammingo, comprenez «Le Flamand». Par la suite, trois membres de la famille s'illustrèrent dans ce domaine particulier des arts décoratifs: Amedeo, Tarsilla Vittoria et Pietro, dit Petrus. Ce dernier, actif à Turin et à Rome à la fin du XVIIème siècle et dans les premières décennies du siècle suivant, était l'oncle d'Amedeo; probablement travaillant dans le même atelier, ils collaborèrent notamment sur un ensemble de onze plaques, certaines signées par Petrus, d'autres par Amedeo, qui a été proposé aux enchères en 2010 sur le marché de l'Art britannique (Sotheby's, Londres, le 6 juillet 2010, lot 12). Privilégiant les représentations de perspectives paysagées et les «caprici» à architectures et ruines im
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue